Les Irois-Electricité 24/24 en 1 mois, une des promesses non tenues par Jovenel Moise en 2017 !

5
161

Il faudrait s’attendre à Gonaives, lundi le 1er Janvier 2018, à ce que le président Jovenel Moise vienne avec d’autres promesses non tenues en 2017 et renouvelées en 2018, pour charmer les tympans de certains de ses concitoyens croyant encore au Tonton Noël, alors que les recettes de l’Etat ont déjà accusé, selon Fritz Jean, un déficit de 5 milliards de Gourdes au tout début du premier trimestre de l’année fiscale 2017-2018. Le hic, aucune condition n’est encore réunie pour attirer des investisseurs étrangers, car à l’école de « meilleurs pays pour faire des affaires« , Forbes magazines nous relègue à la 153ème position sur 156 élèves de la classe. Par contre, l’un des dix meilleurs élèves en terme de corruption et d’impunité. Les deux maux qui rongent le pays rendant tout beau discours de campagne « invraisemblable »





Port-au-Prince, dimanche 31 décembre 2017 ((rezonodwes.com)).-Nous ne sommes pas encore sortis de notre sommeil, depuis l’ablation de nos rêves de vivre dans un pays prospère avec des dirigeants respectueux de leurs promesses tenues sans démagogie. Pas plus tard qu’hier, avec un taux d’inflation avoisinant les 13%, une croissance de 1%, on ne voyait pas de sitôt des lendemains qui chantent. Le seront-ils en 2018 ?

Entre dire et faire, la différence est tellement large que seule l’existence d’une réelle volonté puisse concilier les deux faits. L’ haïtien, plus que jamais, est devenu sceptique face aux promesses mirobolantes d’un président qui se croyait en 2017, être toujours en campagne électorale, alors que le CEP Berlanger/Hercules lui avait pavé depuis décembre 2016, la voie vers le Palais National.

Par-ci, par-là, en veux-tu en voilà. A Miami, dans l’après-midi du 16 juin 2017, en visite officielle pour la première fois, le président Jovenel Moise avait surpris tout le monde sauf un panel trié sur le volet et acquis à sa cause, en affirmant que « nan 18 a 24 mwa tout péyi-a ap gen kouran 24/24 e 7/7 jou » et au chef du régime Tèt Kalé bis d’ajouter que « disi jiyè Les Irois ap gen kouran 24/24« .




Or il se trouve qu’ au matin du 31 décembre 2017, à 12 mois d’échéance pour la concrétisation de ce projet lancé à Miami, renouvelé le 30 septembre par M. Moise, sans qu’aucun autre développement de la situation ne soit apporté par le Palais National,  les habitants de la commune de Les Irois où le projet-pilote devrait s’implanter dès juillet 2017, n’aient pas vu jaillir la lumière à Noël encore moins pour le dernier jour de l`année.

Les Irois-Electricité 24/24: Annoncée pour juillet, l’inauguration reportée pour décembre, avait titré Rezo Nòdwès, dans ses éditions de nouvelles, le 30 septembre dernier. Le président Jovenel Moise expliquait, en s’adressant indirectement au journal, lors de son intervention à l’émission bi-mensuelle « Pawòl Chanjman », qu’en raisons d’intempéries le report pour décembre de l’inauguration de la centrale électrique à Les Irois.

Qu’en est-il aujourd’hui au dernier jour de décembre ?

Devrions-nous ajouter le plan d’électrifier Les Irois en 2017 à la liste des promesses non tenues par le président, comme celle de constituer un Etat-major de l’Armée, toujours en discussion ? La graduation d’une centaine d’officiers de police spécialisés dans la surveillance frontalière (PoliFront), vient encore donner raison à la paralysie de la remobilisation effective des FAd’H n’existant que de nom. A la seule différence que le président a une bouche de plus à nourrir: le commandant ai d’une armée qui s’est ridiculisée à Vertières le 18 novembre dernier, lors de la parade militaire en ordre serré.

Si l’on revient à l’entretien du 11 décembre dernier accordé à RFI par le Chef de l’Etat, le projet de doter Les Irois en énergie électrique avant la fin de l’année 2017, vacillait.

RFI : L’une de vos principales promesses de campagne était de l’électricité pour tous, dans l’ensemble du pays, 24h/24h. Dix mois après votre arrivée au pouvoir, où en êtes-vous de cette promesse ?




Et au président d’apporter des clarifications suivantes:

Jovenel Moïse : « Ce qui a manqué est une stratégie pour produire plus d’énergie à moindre coût, la distribuer et la commercialiser au mieux. Forte de ce constat, mon administration s’est armée de courage politique pour engager la nation dans la bonne direction sur ces trois points : construire un réseau électrique national, produire une quantité suffisante d’énergie à l’aide de sources propres et renouvelables. Je veux parler de l’éolienne, du solaire, de l’hydroélectrique, et de la biomasse. Cette approche est actuellement en cours dans diverses localités. »

« Cette approche est actuellement en cours dans diverses localités« , pour répéter le président sans apporter de précisions ou du moins révéler les noms de ces diverses localités. Notons que lors de sa dernière intervention à « Pawòl Chanjman« , Jovenel Moise avait haut et fort déclaré que la ville de Les Irois sera électrifiée d’ici la dernière semaine de décembre. Or, il se trouve qu’à l’heure de la rédaction de ce texte, le président est passé à coté de cette promesse faite à Miami en juin 2017 dernier.

Quelques-unes des promesses non tenues par Jovenel Moise en 2017 et le CEP provisoire qui ne dit pas son nom

Nous vous faisons grâce de traiter des sujets en terme de lutte effective contre la corruption avec tout le système huilé par ce fléau par lequel est liée toute force de survie des hommes au pouvoir. Tout par et pour la corruption. Un seul maillon enlevé peut faire écrouler le système comme un château de cartes, donc tout intérêt sauvegardé, ne soyez pas dupes à attendre en 2018, la publication d’un rapport sur la « surfacturation » des kits scolaires.

  • arrêté présidentiel nommant Pierre-junior Manigat, directeur du journal L’Union. Pas une publication à date d’un seul numéro de ce quotidien gouvernemental
  • commission présidentielle pour étudier la faisabilité de la reconstruction du Palais National. Un rapport attendu en décembre, n’a jamais été rendu public
  • au Sénat de la République, le siège du prisonnier Guy Philippe toujours vacant alors qu’il était question, selon le directeur technique du CEP, de prendre des dispositions « légales » depuis juin 2017 pour combler ce vide.

Somme toute, l’espoir du peuple haïtien de voir leur pays en chantier, ce Jour de l’An, s`est évanoui avec les nombreuses promesses non tenues par le président de la République, tant qu’à Miami, à New York et à Paris qui ne sont non plus suivies d’aucun effet.

A quand effectivement la production de l’électricité 24/24 dans la commune de Les Irois ? Il faudrait bien faire attention car les mêmes vœux reviennent chaque année, sauf nous le disons d’une autre façon. Que l’identification par vous-mêmes de vos besoins constituent pour vous-mêmes, vos Vœux les plus chers pour l’année 2018 !

Cheez!

5 COMMENTS

  1. C’est très malhonète de faire croire aux gens qu’un pays dèmuni comme Haiti peut changer son sort dans quelque 4 ou 5ans. On peut amèliorer certains secteurs ,diminuer la corruption à l’èchelle nationale, mais il est impossible de l’èliminer dans ce niveau de pauvretè. Pour pratiquer la vertu , il faut un minimum de bien ètre qui n’est pas à l’horizon. Où sont les moyens pour parvenir à un assainissement des structures. Les critiques n’en savent rien faute d’ experience sinon qu’au niveau de la palabre.Se faire bienvenir c’est tout pour les naifs.

    • Toujours les mêmes imbécillités de Jean Grégoire l’ignare. Nul n’a dit que le pays doit être ceci ou cela mais c’est ton chef de merde qui a fait croire à l’impossible comme politicuen menteur et corrompu pour avoir l’appui des naïfs.

  2. Pwomès Tonton nwèl, mete lasi nan je moun, fè timoun dodo, lolo moun, bay fo lespwa, fè moun reve je klè, bati chato ann Espay, achte chat nan makout, se otan ekspresyon nou kapab itilize pou dekri politik “aloral” phtk 1er (Sweet Micky) ak 2èm vèsyon an, an la pèsòn de Jomo nan tèt peyi a (savann la).

    Koze kredi tankou “elektrisite 24/24, remobilizasyon lame, karavan chanjman, konbat koripsyon, monte desann kap fèt, tout sa se demagoji men ki ka gen efè psikolojik sou popilasyon an ki montre li ka trè nayif a plizyè repriz. Menm lè pa gen okenn endis, okenn evidans gen okenn bagay kap chanje vre, di yo kapab gen efè sou Pèp la de mete li ann atant pèmanan ke gen yon bagay ki kapab rive fèt vre. Donk, fòk nou bay Jomo yon chans. Alòske pa gen yon merde kap fèt vre. Se sopoudraj, fè sanblan, pran pòz, oubyen fè de bagay sipèfisyèl tankou yon bout wout san drenaj ki pral kraze nenpòt lè, se politik nèg opouvwa yo pou fè demagoji a mache ak fòs magouy.

    Sa ki preyokipe politisyen abolotcho yo inikman se fin fè tout tan yo sou pouvwa e menm ale odela pou fè tan plis posib ke yo kapab. Se nan leta a yo fè kòb yo, akimile kapital/richès ak privilèj epi pouvwa pou fè sa yo pito nan peyi a an tout ENPINITE.

    Kidonk, an 2018, lè nou tande Jomo ap pale anpil, fè tout kalite pwomès bri sapat, konnen pawòl mouche yo pa vo papye li ekri yo e pa menm vo yon santim, kidonk, li nan manti.

    NOU FOUT BOUKE AK MANTI POLITISYEN ABOLOTCHO!

  3. Ils sont tous corrompus c’est quasiment impossible d électrifier le pays dans 12 mois même une ville ,on peut demander qu’est-ce qui a été fait par les prédécesseurs .

    • Les prédécesseurs qui n’ont rien fait, ce n’est pas une excuse pour un élu, bien payé, profitant du luxe de ses fonctions, mais ne fout rien.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.