Vœux de fin d`année du président Jovenel Moise

2
505

Vendredi 22 décembre 2017 ((rezonodwes.com))– Depuis le jour de mon installation à la tête de l’Etat le 7 février dernier, je me suis engagé à travailler, sans relâche et sans réserve, au relèvement de l’Etat. Je savais que j’allais être confronté à beaucoup de difficultés.




Aujourd’hui, plus de 10 mois après, je me sens conforté dans mes convictions qu’il faut œuvrer davantage pour que ce vaillant et courageux peuple haïtien puisse enfin connaître de meilleurs lendemains.

Mesdames, Messieurs,

La résilience et la combativité du peuple haïtien demeurent ma principale source d’inspiration pour transformer l’Etat, et le mettre vraiment au service de la population en prenant des mesures pour :

– Améliorer ses conditions de vie ;

– Préserver l’environnement ;

– Diversifier et augmenter la production nationale ;

– Lutter contre la corruption ;

– Et enfin réduire les inégalités de toutes sortes.

Je rends donc un hommage bien mérité au peuple haïtien pour la confiance qu’il a bien voulu placer en moi.

C’est aussi le moment d’adresser des remerciements à ma famille pour avoir bien compris le sens de mon engagement aux côtés du peuple haïtien et pour son soutien indéfectible.

De même, à tous mes collaborateurs, de près ou de loin, je reconnais votre contribution combien indispensable durant les 10 premiers mois de mon mandat. Je salue tous ceux qui ont reconnu en moi les qualités d’un serviteur du peuple haïtien, ceux qui ont commencé et maintenu ce parcours avec moi, aussi bien ceux que j’ai rencontrés en cours de route.

Mesdames, Messieurs les membres du corps diplomatique,

Je veux, au cours de la nouvelle année, renforcer le rapprochement que j’ai commencé avec vous. Le partenariat agissant, franc et sincère, axé sur les priorités nationales, est, à coup sûr, l’une des meilleures voies, sinon la principale, conduisant au renforcement des relations bilatérales et à cette nécessaire communion d’idées et d’actions pour faire face aux nombreux défis mondiaux, comme le changement climatique.




S’agissant de la résilience aux effets du changement climatique, Haïti assure la présidence tournante de la Communauté Caribéenne le 1er janvier 2018. Au sommet One Planet sur le financement de l’action climatique, auquel j’ai conduit la délégation haïtienne, à Paris le 12 décembre dernier, le constat a été dégagé que les pays de la Caraïbes, en particulier les membres de la CARICOM, sont victimes d’un phénomène causé par des émissions de gaz à effet de serre auxquelles ils ne contribuent pratiquement pas.

Le vœu du gouvernement haïtien est de renforcer les mécanismes d’assurance contre les ouragans, tout en constituant un front commun quant aux efforts d’adaptation et de mitigation au niveau des pays insulaires régionaux.

Concernant l’aide publique au développement, je vous réitère ma disposition et celle du gouvernement à continuer à travailler avec vous dans l’esprit de solidarité qui animent la coopération internationale. Mon administration est ouverte à la collaboration avec tous les partenaires, indistinctement, en fonction des aspirations profondes du peuple haïtien et selon les priorités dégagées par le gouvernement.

Mon vœu le plus sincère, en rapport avec les relations extérieures d’Haïti, est que, tirant les leçons nécessaires des expériences des trente ou quarante dernières années, nous poursuivrons la voie de collaboration effective que mon administration a entamée pendant les 10 mois écoulés.

Ensemble, en 2018, nous continuerons à corriger et innover au niveau des méthodes et des pratiques de coopération bilatérale et multilatérale, afin que le développement social, économique et politique d’Haïti cesse d’être un vœu pieux, une déclamation pour faire politiquement correct et devienne une réalité vécue, éprouvée par chaque citoyen et par chaque citoyenne.

C’est aussi la vision qui anime la Caravane du changement. Je vous invite donc à vous rendre sur le terrain pour constater les efforts de redressement en cours en Haïti dans le cadre de la Caravane.

Mesdames, Messieurs, Peuple Haïtien,




S’agissant des perspectives nationales pour 2018, bon nombre de défis nous attendent, certes. Cependant, nous redoublerons d’effort pour renforcer le dialogue politique permanent. Car je crois et j’insiste que le bon fonctionnement de l’Etat exige un exercice constant d’écoute et de compréhension mutuelles. Certains concitoyens ne partagent pas les mêmes orientations politiques que moi, je le reconnais. Au-delà de nos différences, nous nous rejoignons dans notre désir commun et notre volonté partagée de changer profondément notre pays.

Je veux rassurer tous mes compatriotes – opposants, supporteurs, jeunes, vieux, ouvriers, artisans, entrepreneurs, étudiants, enseignants, laïques, religieux, tous les haïtiens indistinctement, que la porte du dialogue vrai et constructif demeure ouverte pour que, dans le respect mutuel, nous puissions tisser ensemble l’entente nécessaire à la stabilité politique et sociale dans l’intérêt supérieur de la nation et pour le bien de notre chère Haïti.

Cette année, la consolidation de la stabilité caractérisée par le départ de la Mission des Nations unies pour la Stabilisation d’Haïti, (MINUSTAH) offre une opportunité pour renforcer la gouvernance du pays. Pour le maintien de cette stabilité, j’exprime le vœu que les pouvoirs de l’Etat ne s’épargneront aucun sacrifice en vue de la consolidation de la démocratie.

En ce sens, j’invite les partis politiques, la société civile, le secteur privé des affaires, bref, toutes les forces vives de la Nation à œuvrer inlassablement en 2018, pour maintenir le momentum du dialogue initié cette année, pour :

• Aboutir à la réussite des États généraux sectoriels de la nation ;

• Mettre en place le Conseil électoral permanent ;

• Compléter la Cour de Cassation ;

• Pour mettre en place le Conseil Constitutionnel; et

• Renforcer le système judiciaire.

L’article 136 de la Constitution consacre dans l’institution présidentielle la continuité de l’Etat et le creuset, par excellence, de l’unité nationale. En ma qualité de président de la République et de chef de l’Etat, je ne cesserai un seul instant de m’acquitter de cette noble mission.

Ma vision politique à laquelle a adhéré le peuple haïtien, qui m’a mandaté, m’engage sur les grands chantiers devant conduire au relèvement économique et social du pays. Parmi mes vœux les plus chers se placent la poursuite des efforts pour :

• Construire le réseau électrique national ;

• Convertir graduellement le pays à l’Énergie verte ;

• Protéger nos bassins versants ;

• Moderniser et financer l’agriculture ;

• Revoir notre politique de sécurité sociale ;

• Renforcer l’enseignement professionnel ;

• Maîtriser et assurer la gestion des eaux de surface ;

• Combler graduellement le déficit de 12.000 salles de classe et améliorer la qualité de l’éducation ;

• Améliorer le climat des affaires et attirer des investissements directs ; et

• Transformer l’Administration publique.

L’ensemble de ces politiques concourt à redonner confiance aux jeunes dans leur avenir, dans leur pays.

Peuple Haïtien,

Mesdames, Messieurs,

Que l’année 2018 nous apporte à tous la sagesse et renforce notre esprit civique et patriotique, qui sont plus que jamais nécessaires, pour surmonter nos différences pour le bien-être collectif et le progrès de notre chère Haïti.

Je vous remercie.

Jovenel Moise

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes

2 COMMENTS

  1. Ou byen di wi, se dè “V!” PA PLIS KE SA! Sepandan, lè nou byen gade kisa phtk regle depi 2011 rive jouk jounen Jodi a, an Desanm 2017, nou ka di ou manti depi nan koumansman diskou w la jiska lafen. Gade lèt diskou a byen, e wa va wè se tou lekontrè wap fè depi 10 mwa gwo chabrak yo parachite w nan tèt leta a.

    Kòm kandida, ou te di wap mete lajan nan pòch Pèp la, e manje nan vant yo, men anfèt ou efektivman retire lajan nan pòch yo donk bloke manje yo. Ouvriye yo revandike 800 goud kòm salè minimòm, ou aliyen bò kote patwon rapas yo pou krache 350 pyas nan men Ouvriye yo. Ou monte pri gazolin la sou do malere yo. Epi dènye kou pou touye koukou a, ou magouye pou palman an vote yon bidjè kriminèl kont enterè Pèp la pou plen pòch gwo bonè yo davantaj.

    Anplis, ou rale UCREF/ULCC nan pye tab ou pou yo pa gen kapasite aji kòm enstitisyon endepandan nan envestigasyon malsite w/akizasyon blanchiman lajan ki sou do w. Wap bat pyezemen pou domestike PNH la ak pouvwa jidisyè a, e ou deja kowonp palman an. Anplis de dosye enkilpasyon w la ki pa klarifye, ou antoure w de yon bann ak pakèt kowonpi/koriptè rasi ak chèf gang.

    Bò kote tout sa, ou fidèl a yon politik ekonomik depase de neyoliberalism ki bloke devlopman otonòm dirab Ayiti e ki louvri vant peyi a bay de piyajè etranje pou vin pwofite avantaj bab ak moustach tout kalite kont enterè fondamantal Pèp Ayisyen an. Ekonomi a akse sou Agwo biznis, zòn franch/soutretans, tourism/otèl de liks etranje ak eksplwatasyon min. Se yon ansanm de bagay ki pa pral devlope ekonomi peyi a yon fason andojèn, souvren ak endepandan toutbon vre. E se sak esplike tout jenn fanm ak jenn gason nou yo ap pati kite peyi a konsa pou ale Chili oubyen Brezil ak lòt peyi.

    Nan nivo entènasyonal menm, ou sal imaj peyi a. Wal foure bouch nan zafè ki konsènen Pèp Katalòy la ak peyi Lespay lè w kondane jefò Katalòy pou pran Endepandans yo de Lespay. Ou pat gen dwa sa. Se kòmsi ou denye Zansèt nou yo dwa pou yo te rache ENDEPANDANS pa nou nan men Lafrans nan epòk pa yo a. Pa bliye Ayiti te koloni Lafrans ki pi rich sou planèt la. Ou pwomèt Macron pou Ayiti al goumen pou peyi KARIKÒM yo admèt Fransè kòm youn nan lang ofisyèl yo. Se pa wòl Ayiti sa. La, wap aji an kolonize e esklav Lafrans. Yon ti bravo pou nou paske nou te ranmase karaktè nou pou vote kont ekspilsyon peyi Venezwela de KARIKÒM malgre magouy Etazini pou te fòse nou fè lekontrè. E se konsa nou dwe aji pou nou pa kite pèsonn bourade nou e konsa rive sovgade DIYITE Pèp Ayisyen an onivo entènasyonal malgre tout konsekans yo.

    Diskou w la sanble tèt koupe ak diskou tout dirijan Ayisyen depi 1804. Si sèlman nou chak grenn te reyalize menm yon grenn bagay nan tout pawòl demagojik nou yo, Ayiti pa tap gen anyen pou li anvi de okenn lòt peyi sou Latè. Ann pran yon grenn ekzanp, Estime ki te rive reyalize konstriksyon BISANTNÈ ke jounen Jodi a nou salope epi vòlò/gagote lajan petwokaribe angiz nou te kontinye renove l. Nou fè l tounen yon depotwa fatra, katye jeneral bann malfektè palmantè nou yo. NOU PA FOUT WONT?

    Ositou, Jomo, Pèp Ayisyen bouke tande “V!” NOU VLE WÈ REZILTA, PWEN BAR!!!

  2. Jovenel est un illettré à qui des demi-lettrés donnent à lire des discours insensés. Alors mon conseil, que Jovenel retourne dans les bananeraies qu’il a délaissées comme un inconscient
    pour venir salir le visage du pays en nigaud domestique!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.