La Révolution Spirituelle Haïtienne par Kerlens Tilus

2
1381

Mardi 19 décembre 2017 ((rezonodwes.com))– Certains thèmes comme la révolution spirituelle sortent de l’ordinaire. Quand on se met à parler et à écrire sur ces choses, on risque d’être taxé de lunatique. Le monde est tellement confronté au matérialisme déshumanisant et dépravant que même ceux qui se disent chrétiens vivent dans la bulle matérialiste sans faire le moindre effort pour rationaliser leur comportement.




Nous ne cesserons de clamer haut et fort cette vérité que l’homme est composé de corps, d’âme et d’esprit ; de même que le corps doit être entretenu, l’âme et l’esprit doivent être nourris et entretenus. Maintenant, un lecteur avisé demandera à l’auteur comment faire pour nourrir son âme et son esprit. C’est une question primordiale que l’on va tenter de résoudre tout au long de ce texte. Pourquoi parler de révolution spirituelle haïtienne ? La révolution est définie comme un chambardement radical de toutes les structures d’une société donnée.

En effet, en 1804, nos ancêtres ont fait une révolution parce qu’ils ont mis fin au système esclavagiste à Saint Domingue, révolution qui va résonner dans les quatre coins du monde. Une révolution spirituelle peut se définir comme un chambardement radical de toutes les structures de la pensée pour acquérir de nouvelles valeurs et un nouveau schème de pensées dans le sens mélioratif. Nul besoin de faire un bilan de l’âme et de la conscience collectives haïtiennes. Nous sommes un peuple qui vivote mentalement et spirituellement. Les Haïtiens sont zombifiés et envoûtés. Et, ce qui nous permet d’attester ces faits est la condition d’existence des Haïtiens. Nous côtoyons le fatras et la saleté comme les cochons côtoient la boue. Tous les Haïtiens sont fous et la plupart sont fous aliénés. Devant un tel constat, il est important de prôner une révolution spirituelle.

Cette idée de révolution spirituelle n’est pas nouvelle. Cette révolution est en cours depuis près de trente ans. En effet, depuis le départ du dictateur Jean Claude Duvalier, le christianisme, surtout le protestantisme bat de l’aile en Haïti. En 30 ans, le protestantisme a fait une montée fulgurante. Les églises pullulent comme des champignons. Plusieurs cultes sont organisés le dimanche et presque chaque jour, les églises sont pleines à craquer. L’Haïtien bambocheur et malfaiteur sait et connait l’existence d’un créateur. Même en faisant le mal, l’Haïti sait que la force du bien à la préséance sur les forces ténébreuses.




Après 1986, on a assisté à la traduction de la Sainte Bible en créole. Malgré qu’aucune promotion n’a été faite pour cette bible, mais elle fait son petit bonhomme de chemin dans la société haïtienne. Après le tremblement de terre du 12 Janvier 2010 qui a fait près de 300 mille morts, les Haïtiens ont laissé parler leur subconscient en glorifiant le nom de Dieu. Certains journalistes étrangers se demandaient d’où venait la résilience du peuple. La réponse est simple, l’Haïtien sait à qui crier et à qui aller quand il est confronté à des difficultés. Si le peuple périt c’est parce qu’il n’a pas de guides spirituels pour le guider dans le droit chemin.

De jour en jour, on sent un regain de confiance au sein de la population. Ceux qui ont implanté le christianisme à des fins criminelles pour aliéner toute une population n’ont pas vu venir ce revirement que nous décrivons ici. Au fur et à mesure, l’Haïtien se rend compte qu’il a un créateur et cherche à se rapprocher de ce créateur. Depuis plus de cinq ans, les prophéties déclarent que le peuple haïtien est appelé à connaitre des jours meilleurs et qu’il doit retourner vers son Dieu. Les dirigeants de ce pays qui sont toujours ancrés dans les ténèbres, la sorcellerie et le cannibalisme jouent pieds et mains pour empêcher tout réveil spirituel. Mais, petit à petit, nous avançons vers la révolution spirituelle. Les satanistes lucifériens qui tiennent Haïti en otage ont tout fait pour désinformer le peuple haïtien sur son origine et sur égrégore originel.

Mais, on ne peut pas effacer l’histoire. Aujourd’hui, n’importe qui peut consulter des documents à la Librairie des Congres, à la Bibliothèque Nationale de France, au Petit Séminaire Collège Saint Martial et à Saint Louis de Gonzague pour connaitre la version de l’Histoire d’Haïti qui est cachée. Entre 1791 et 1804 plus d’une cinquantaine de prêtres jésuites ont participé activement dans la préparation de la guerre de indépendance et de indépendance nationale. Nos pères fondateurs étaient des chrétiens croyants. La prière de Boukman qui a été authentifiée par l’Eglise Catholique prouve une fois de plus que nos ancêtres n’ont pas cherché l’appui de forces maléfiques pour les libérer du joug de l’esclavage, mais indépendance a été bien l’œuvre du Bon Dieu qui vit à l’intérieur de nous. Quoi que l’on fasse, les Haïtiens finiront par retourner vers le Dieu créateur.




Au début des années 40, la CIA, à travers des églises protestantes a cherché à aliéner les Haïtiens. Plusieurs des missionnaires américains en mission en Haïti étaient des agents de la CIA. Jusqu’à aujourd’hui, plusieurs pasteurs protestants sont des informateurs de la CIA. Quoiqu’il arrive, l’évangile se propage en Haïti. Nous avons justement besoin de nous écarter des dogmes et des religions pour retourner à la source qui est la Sainte Bible. Les hommes ont créé la religion pour diviser les gens. Mais, la spiritualité reste et demeure la voie à suivre. Tout homme a besoin de cette connexion avec le divin pour vivre son humanité. Pour revenir à la question du comment faire pour nourrir l’âme et l’esprit.

On n’y va pas par quatre chemins. Nous devons lire et méditer la parole de Dieu au sein de la Sainte Bible journellement. Nous devons prendre l’habitude d’écouter des chants positifs qui promeuvent l’amour agape et filiale, la solidarité, la fraternité, l’entraide, la vie, le respect d’autrui et toutes les valeurs positives qu’on retrouve dans la Sainte Bible. J’aimerais faire une parenthèse sur la pullulation des églises protestantes et de la tendance à la paresse des Haïtiens. L’évangile comme il est présenté dans la Sainte Bible se dissocie de la paresse et le « ret tann Bondye » en tout. Pour comprendre ce qu’est l’évangile, les vertus du christianisme, j’encourage les lecteurs à lire le livre de Max Weber intitulé: « Ethique protestante et l’esprit du capitalisme ». L’éthique protestante a atterri dans les pays scandinaves et même aux Etats-Unis d’Amérique. Et pourquoi pas Haïti ?

La révolution spirituelle qui est amorcée en Haïti va porter les Haïtiens à retourner à la source qui est la Sainte Bible. Personne ne peut déchiffrer mieux la Bible qu’un homme au cœur repentant qui accepte son ignorance et qui demande au Saint Esprit de l’aider à comprendre. Etre leader religieux est un sacerdoce. N’est pas pasteur qui veut, n’est pas prêtre qui veut. De nos jours, nous avons des tas de pasteurs et de prêtres sans onction. « 1 Voici les exhortations que j’adresse aux anciens qui sont parmi vous, moi ancien comme eux, témoin des souffrances de Christ, et participant de la gloire qui doit être manifestée : 2 Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu; non pour un gain sordide, mais avec dévouement; 3 non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau. 4 Et lorsque le souverain pasteur paraîtra, vous obtiendrez la couronne incorruptible de la gloire. » (1 Pierre 5 v 1 à 4). Le travail premier d’un leader religieux n’est pas de faire fortune, mais de prêcher la parole de Dieu, de former les gens. Ce passage de 1 Pierre 5 est si riche que je me trouve obligé de le reproduire ici :

5 De même, vous qui êtes jeunes, soyez soumis aux anciens. Et tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d’humilité; car Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles. 6 Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève au temps convenable; 7 et déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous.

8 Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. 9 Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde. 10 Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. 11 A lui soit la puissance aux siècles des siècles ! Amen ! 12 C’est par Sylvain, qui est à mes yeux un frère fidèle, que je vous écris ce peu de mots, pour vous exhorter et pour vous attester que la grâce de Dieu à laquelle vous êtes attachés est la véritable. 13 L’Eglise des élus qui est à Babylone vous salue, ainsi que Marc, mon fils. 14 Saluez-vous les uns les autres par un baiser d’affection. Que la paix soit avec vous tous qui êtes en Christ !

Qu’il soit catholique, qu’il soit protestant, le chrétien haïtien est appelé à provoquer un changement de paradigme dans la société haïtienne. Le changement pouvait se réaliser dans les sphères politiques et économiques d’abord. Mais, nous savons comme le dit le dicton créole « se tèt ki mennen kò ». Le changement doit être mental et spirituel d’abord. Ce n’est pas sans raison que la jeunesse est exposée à la débauche, au « fè Wana mache, fè Wana voltije ». Ce n’est pas sans raison que les clubs de danse pullulent comme des champignons et que l’on fait penser aux jeunes Haïtiens qu’ils doivent se divertir, se déhancher, se laisser aller à la débauche pour chasser le stress. Les agents du diable essaient d’écarter le peuple de son créateur.

Aujourd’hui, tout théologien haïtien, surtout les jeunes, devrait travailler et prier pour le renforcement spirituel des églises qui pullulent un peu partout à travers la République d’Haïti. La critique est aisée, mais l’art est difficile. Vaut mieux mille églises bancales qu’une synagogue de Satan, qu’un péristyle où l’on pratique la sorcellerie. Un jeune de prière suffit pour démasquer un pasteur abolotcho. Nous devons dénoncer les bluffeurs qui se servent de l’évangile pour assouvir leur gout du luxe et du lucre. Plusieurs pasteurs et prêtres se sont discrédités en voulant se servir de l’évangile pour couvrir tous leurs péchés. Nous sommes d’accord que le Chrétien doit faire de la politique, doit s’engager dans la gestion de la cité, mais la place d’un pasteur d’église qui a des fidèles sous sa responsabilité est au sein de son église. A moins que le pasteur agit comme citoyen patriote dans la sphère politique.

Nous saluons avec courage le message publié la semaine dernière par le Pape François qui invite les chrétiens catholiques à faire de la politique. Si en tant que chrétiens, nous marchons selon l’Esprit Saint, nous sommes les plus aptes à diriger dans la droiture et à faire respecter les principes et les valeurs. C’est révolu l’évangile qui encourage les Haïtiens à laisser leur pays pour une terre d’accueil. Un visa américain, canadien ou autre ne peut pas être une délivrance pour le chrétien qui est appelé à vivre dans ce pays et le faire prospérer. L’exil est une malédiction dans la Sainte Bible. Le but ultime de tout chrétien vivant dans la diaspora doit être de retourner dans son pays et de contribuer à son développement.

Le réveil spirituel, la révolution spirituelle est un passage obligé. Il est dit en 2 Chroniques 7 v 14 : « si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, -je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays. » Le peuple haïtien doit retourner vers le Dieu créateur. Les agnostiques et les athées haïtiens parlent de Dieu blanc, de Dieu importe, Dieu européen. Nous qui sommes chrétiens, savons que notre Dieu n’a pas de couleur. Israël n’est pas seulement une race, un peuple, mais bien un niveau de conscience. Nous devons nous humaniser et nous devons retourner au motto : « l’union fait la force ». Pour développer la conscience et l’intelligence collective, nous devons d’abord de façon individuelle chercher cette connexion avec la force supérieure, le Dieu créateur de tout souffle et de toute vie qui vit en nous.

Aux Chrétiens catholiques et protestants d’Haïti et de la diaspora, nous avons tout a gagné dans une révolution spirituelle. Nous devons nous défaire de la mentalité crabe, du tikouloutisme et du chyen manje chyen. Il n’y a de salut que dans le nom de Jésus. Notre plus grand souhait ce jourd’hui est que l’Eternel qui est JE SUIS puisse fortifier ce groupe d’hommes et de femmes qui est appelé à provoquer ce réveil spirituel en Haïti et dans la diaspora qui finira par déboucher sur la révolution spirituelle qui est déjà amorcée. Que le grand architecte de l’univers nous sanctifie, nous fortifie et nous porte à vivre notre spiritualité qui est un passage obligé pour la rédemption de notre chère Haïti.

Kerlens Tilus 12/04/2017

Futurologue/ Templier de Dieu

Snel76_2000@yahoo.com

Tel : 631-639-0844

2 COMMENTS

  1. « Nous avons justement besoin de nous écarter des dogmes et des religions pour retourner à la source qui est la Sainte Bible. Les hommes ont créé la religion pour diviser les gens ».

    La « sainte » bible. Qui a déclarée sainte ce prix Nobel d’inepties et de racisme anti nègre? Tu dis bien que l’homme a créé les religions, mais tu te cramponnes à la bible, qui est justement l’origine de tous ces errements. Jette la au feu et vis ta vis, bon sang!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.