« Un haïtien abattu par des policiers américains », RN s’entretient avec le consul Thomas

1
58

« …Il n’y avait pas matière pour dire que la vie de l’officier était réellement en danger au point d’appliquer l’extrême mesure… » a confié à Rezo Nòdwès, le Consul haïtien à Miami veillant sur les intérêts des compatriotes qu’il représente dans la communauté de la Floride




Miami, mercredi 13 décembre 2017 ((rezonodwes.com)).-Le Consul Thomas, sans pour autant chercher à acculer l’un ou l’autre parti, ou tirer vite des déductions, a préféré attendre le rapport d’investigation policière sur l’incident malheureux qui a coûté la vie par balles, le 8 décembre dernier, à Jean Pedro Pierre.

Rezo Nòdwès, lors de l’entretien avec M. Thomas, a appris que le consulat haïtien à Miami, suit de près l’évolution du dossier et reste en contact avec la famille de la victime.

cba: M. le Consul, il est fort à parier que si de tel événement malheureux et regrettable avait eu lieu en Haïti, l’ambassade américaine à Port-au-Prince allait faire sortir une note demandant des éclaircissements, mais pourquoi pas vous autres du Consulat de Miami ?

Consul Thomas : Chaque statut que la personne ait, les approches deviennent différentes. En Haïti, c’est plus que normal que l’ambassade réagisse de cette façon parce que le statut de la personne est clairement défini, surtout si sa présence en Haïti est signalée dans les registres de l’Ambassade. Par contre ici aux Etats-Unis, le contexte est différent car nous avons des citoyens haïtiens de passage au pays, et des résidents haïtiens ensuite des haitiano-américains. Sur les deux premiers cas cités, il n’y a pas à sortir de là que le Consulat sera directement concerné. Pour le troisième scenario, c’est un dossier relevant directement de la justice américaine, malgré tout, nous serons toujours concernés. Ce sont des frères avant tout.




cba : Y-a-t-il des démarches déjà entreprises dans le cas de Jean Pedro Pierre abattu par des policiers américains, mercredi dernier, si l’on en tient aux images vidéo filmées à partir du complexe où il résiderait ?

Consul Thomas : C’est lamentable. Nous suivons de près le développement de la situation et nous avons même fait de notre mieux pour que la famille, avec laquelle le Consulat de Miami garde contact, soit accompagnée par un avocat.

cba: M. le Consul, sans entrer directement dans les détails pour chercher à savoir qui a tort ou a raison lors de cette altercation regrettable entre M. Pierre et un policier de Lauderdale Lakes, cela ne pourrait-il pas terminer autrement puisqu’il n’était pas armé même d’un coutelas. Une charge pour avoir résisté à une arrestation ne serait-elle pas assez suffisante ?

Consul Thomas : En attendant la conclusion de l’enquête qui viendra faire toute la lumière sur cette affaire, on peut toujours admettre qu’effectivement, qu’il existait tant d’autres moyens pour arriver à le maîtriser. D’autant plus, à mon humble avis, il ne constituait pas une menace directe pouvant mettre en danger la vie des officiers de police…je trouve qu’il n’y avait pas de matière…Une projectile aux pieds pourrait le freiner dans ses élans.

Rezo Nòdwès vous remercie M. le Consul. Nous rappelons que vous avez plus de 25 ans de carrière dans la diplomatie haïtienne et que récemment vous avez été nominé et sélectionné par le magazine Legacy comme “Miami’s Most Powerful and Influential Black Leaders ».




A noter que le Consulat d’Haïti à Miami englobe l’une des plus grandes communautés haïtiennes de la diaspora. Il est considéré comme l’un des plus importants points d’entrée des fonctionnaires du gouvernement haïtien dans leurs missions à l’étranger, et quant à Miami, cette ville reste une plateforme importante dans l’histoire des relations consulaires pour la République d’Haïti.

cba

 

 

1 COMMENT

  1. « Chaque statut que la personne ait, les approches deviennent différentes. » Une vraie connerie, un cafouillage linguistique que cette phrase du consul tet kale!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.