Haiti : Il nous faudra un plan pour gagner!

1
595

par Wadson Désir

Jeudi 7 décembre 2017 ((rezonodwes.com))– Depuis la chute de la dictature des Duvalier, Haiti expérimente la démocratie pour s’adapter aux conditions nouvelles. Mais on ne parvient pas à mettre en place les institutions nécessaires au bon fonctionnement du pays , avec l’espoir de créer le climat de stabilité politique dont il a tant besoin. On se chamaille tout le temps , pour des prunes. N’est-il pas venu le moment de questionner notre raison d’être comme peuple ? Que voulons-nous , au juste ?




Sommes-nous des extraterrestres ou avons-nous les pieds sur terre ? Ces petites questions auraient pu nous aider à nous situer dans la carte du monde. Au niveau des autres pays , on parle de grands projets d’infrastructures, de grandes réalisations économiques et technologiques , nous autres , nous restons dans la logique de notre fierté d’être la  » Première République  » noire indépendante dans l’histoire de l’humanité. A quoi cela nous a-t-il servi depuis plus de deux siècles ? Qu’avons-nous réalisé d’extraordinaire ?

Qu’avons-nous entrepris comme démarches pour changer notre situation précaire , à divers échelons ? Nous ne faisons que tergiverser sur un certain nombre de choses qui ne nous mèneront nulle part ou qui n’aboutiront à rien de concret. Nous sommes plutôt des experts en théorie. Dans la pratique, et, face à certaines situations faisant appel au bon sens, nous laissons déceler notre crétinisme ou notre incapacité à relever les grands défis de l’heure. Nous parlons toujours avec outrecuidance , malgré notre ignorance.

A quoi doit-on s’attendre ?

Nos différents problèmes demeurent entiers, nous nous trouvons encore dans l’impossibilité de les résoudre, une bonne fois pour toutes. Il revient à nous poser la question suivante : quelles sont nos plus grandes priorités ? Aucun gouvernement n’a pu faire la différence entre choix , priorités et besoins. Nous n’irons nulle part tant que nous ne prendrons pas le temps de définir , au préalable, notre plan de développement, en tenant compte des besoins réels des communes , des sections communales , entre autres.




Dans l’administration publique, il y a le phénomène de la corruption qui s’installe en compagnie de l’impunité. Bien au contraire , de gros bonnets dans les secteurs public et privé veulent qu’elle soit, aux yeux de la société, perçue comme quelque chose de bien. De fortes sommes dilapidées , on s’en fout , dirait-on. Les corrompus et les corrupteurs fonctionnent en toute quiétude ; ils agissent , à ce qu’il paraît, sous la protection de certains bras puissants tant à l’échelle nationale qu’internationale.

Aujourd’hui, entre la nécessité de mettre en place un Conseil Électoral Permanent et les cris de détresse d’une population tenaillée par la faim, où va-t-on se situer ?

Wadson Désir

1 COMMENT

  1. Ayiti ki nan twou santi jounen Jodi a se yon konstriksyon klas dominan yo, donk blòk opouvwa a, ki enkli boujwazi konpradò a, boujwazi monopolis la, boujwazi ki nan soutretans/zòn franch la, grandon yo, boujwazi biwokratik la (ki konpoze de politisyen abolotcho yo), nan konplisite ak peyi kolon enperyalis yo. MEN PWOBLÈM PWOFOND AK FONDAMANTAL PEYI D AYITI! MEN KLAS MOUN KI KENBE PEYI A AK PÈP AYISYEN ANN OTAJ YO.

    Moun sa yo pa gen enterè nan devlopman peyi a. Yo kapab fè kòb san devlopman peyi a, san sousye yo de Pèp, san konsiderasyon pou byennèt popilasyon an. Se tankou yon savann, yon kote yo kapab fè lajan e yap fè lajan san limit pa tou lèmwayen ak fòs KORIPSYON AK ENPINITE. Yo pa nan kesyon lalwa; dayè, lalwa kouvri yo.

    Konstitisyon an kouvri yo paske se konstitisyon an menm ki rekonèt DWA A PWOPRIYETE PRIVE. Kidonk, konstitisyon an se kad legal pou yo fè koripsyon ak enpinite a san limit ki alabaz sistèm kapitalism ak enperyalism la. Kidonk, nenpòt enstitisyon moun sa yo mete anplas, ke li fèt nan kad konstitisyon ou pa, pap vin regle dòt bagay ke garanti KORIPSYON AK ENPINITE yo pou yo akimile KAPITAL/RICHÈS YO SAN VIRE GADE DÈYÈ. Epi zafè k gade Pèp Ayisyen an. TOUT JAN KAT LA BAT, PÈP AYISYEN BOURIK AK KAT LAS!!!

    Nou menm nan mas popilè yo pa ka atann nou a anyen de bon nan men moun ki fè pati blòk opouvwa nou sot site pi wo yo. Yo pa gen enterè nou a kè ditou, ditou. Se enterè pa yo, yo wè sèlman a tou moman. YO KONT ENTERÈ NOU. YO KANPE ANFAS ENTERÈ FONDAMANTAL NOU MENM NAN MAS POPILÈ YO. SE YON BATAY DE KLAS, YON LAGÈ DE KLAS, YON LIT DE KLAS YO TANMEN KONT NOU MENM OUVRIYE, PEYIZAN PÒV, TRAVAYÈ TOUT KALITE NAN PEYI A.

    Nan batay sa a, se pa ni eleksyon fo mamit, eleksyon pèpè, eleksyon malatchong, eleksyon ‘made in America’, ni konsèy elektoral pèmanan, ni konsèy konstitisyonèl bann ak pakèt raketè sa yo mete sou pye ki pral sove nou nan anyen jounen Jodi a.

    SE NOU MENM MAS POPILÈ YO KI POU RANMASE KARAKTÈ NOU, KONSTWI PWÒP ÒGANIZASYON OTONÒM, AK LIT OTONÒM NOU POU NOU RACHE EMANSIPASYON NOU ANBA KLAS DOMINAN REYAKSYONÈ YO, POLITISYEN ABOLOTCHO YO AK PEYI KOLON ENPERYALIS YO.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.