Jamaïque: Digicel sous investigation pour « surfacturation et vol »

2
1284

En dehors d’Haïti, un pays où qui finance commande jusqu’à porter parfois des autorités à la soumission aveugle, ignorant presque ou totalement de jeter un regard sur les services de base, en particulier celui des télécommunications, fournis à la population par le secteur privé, les choses se font toujours autrement ou simplement selon les règles du jeu établies. A Kingston, la compagnie des cellulaires Digicel est dans le collimateur de la Commission des Affaires des Consommateurs (CAC) pour « vol » et abus de confiance





Kingston, lundi 4 décembre 2017 ((rezonodwes.com)).-Ce que Digicel et Natcom sont à Haïti, les deux principales compagnies partageant le marché des télécommunications, Flow et Digicel le sont également à la Jamaïque, mais à une différence près, ces deux compagnies ne sont pas en territoire conquis. Ils ont des comptes à rendre pour abus de confiance des consommateurs.

Rezo Nòdwès a appris lundi soir, selon le journal en ligne de la Jamaique « Jamaica Empire » que la commission des Affaires des Consommateurs (CAC) de la Jamaïque, a braqué les projecteurs sur les deux principaux fournisseurs de services de téléphonie dans ce pays. Digicel et Flow se retrouveraient aujourd’hui au centre d’un scandale de « surfacturation et de vol« , cite le journal, à partir de nombreuses plaintes déposées par des abonnés de ces compagnies.

A l’instar des haïtiens qui se plaignent de la qualité des services fournis par ces géants de la communication éliminant au départ toute autre concurrence (Haitel-Comcel…), la CAC a déclaré que les plaintes portées contre Digicel et Flow concernent principalement des frais excessifs pour les services de données mobiles (internet) et a relaté l’existence d’un service très pauvre à la clientèle. Des surcharges s’apparentant au vol, puisque le client a payé pour des services qu’il n’a pas reçus, a laissé entendre Kent Gammon. de la CAC.





En Jamaïque, ce que le Conatel n’a jusqu’à présent pas réussi à faire observer, le président de la Commission des Affaires des Consommateurs exige que « Digicel et Flow décrive nettement et clairement comment sont évalués leurs forfaits de données pour naviguer sur le web« .

« Nous allons insister auprès d’eux pour la tenue d’une réunion de travail où nous allons exiger des informations additionnelles pour pouvoir mieux exercer notre mandat et que les consommateurs aient plus de renseignements sur la façon dont ils accèdent à ces services » a affirmé le président de l’association de la Commission des Affaires des Consommateurs ajoutant « avoir demandé à Flow et Digicel de spécifier clairement les mesures de protection utilisées pour vérifier que  le consommateur obtient exactement les services pour lesquels il dépense son argent« .

Pour sa part, la Digicel qui s’empresse vite de répondre, sans toutefois admettre sa culpabilité, a déclaré que « les défis auxquels sont confrontés ses clients et lesquels le président de la Commission des Affaires des Consommateurs a clairement fait ressortir jeudi dernier, sont des difficultés auxquelles la compagnie fait face depuis l’année dernière en raison des changements dans l’industrie« .




Rappelons que le Premier-ministre haïtien Dr. Jack Guy Lafontant, invité par des parlementaires à venir statuer sur la situation des compagnies de téléphonie mobile et sur des sujets liés aux plaintes reçues via l’association des consommateurs, a préféré aborder la question sur le plan structurel et légal afin, précisa-t-il, que des lois puissent être votées pour une meilleure réglementation du secteur des Télécommunications dans le pays.

Des lois, ce parlement en a plein les tiroirs et que même en session extraordinaire, il peine à prouver cette convocation avec aucun sujet jusqu’à présent épuisé pouvant lier l’utile à l’agréable.

 

2 COMMENTS

  1. Aleme,
    Je te recommande de consulter la conference de presse des dirigeants de DIGICEl. Ils ont fournis des reponses explicatives a toutes les plaintes et critiques formulees par les representants de la presse au nom des consommateurs. (See on you tube).
    Il ont reconnu en maintes occasions une faille de leur part due a un manque de communication et ont presente les mesures concretes qui soeront appliquees dans l’immediat et a courts termes. Il ne s’agit pas de de sresponsabiliser ni DIGICEL ni le consommateur qui souvent fait preuve d’ignorance des veritables causes des problemes. Pour se faire une idee objective de toute situation dans la vie, il faut toujours au prealable ententre les deux (2) sons de cloche.

    Doddy

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.