RD/Venezuela-crise: Après 2 jours de dialogue inter-vénézuélien, aucun accord n’a été signé

0
349

Retour à la table des négociations le 15 décembre prochain « avec pour objectif de parvenir à un accord définitif » affirme samedi soir Danilo Medina. La rencontre se tiendra toujours en République Dominicaine sans la participation d’Haïti le pays-ami/frère du Venezuela, lequel a fait de nombreux heureux avec des fonds de Petro Caribe détournés par force de surfacturer en partie les projets sous les administrations Préval et Martelly, révèle le rapport-Beauplan




Santo Domingo, 2 décembre 2017 ((rezonodwes.com)).-Après deux jours d’intenses discussions et de pourparlers pour parvenir à mettre une fin à la crise socio-politique traversant le Venezuela, les parties en litige (gouvernement et opposition), n’ont trouvé aucun point d’entente, samedi soir à Santo Domingo.

Pour le président dominicain Danilo Medina qui joue un rôle de leader émergeant dans les Caraïbes, « les deux jours de négociations ont toutefois permis d’effectuer de grandes avancées« , ajoutant que « les six points à l’ordre du jour des discussions, ont été abordés par les partis antagonistes« .

De son côté, le ministre chilien des Affaires Etrangères, présent vendredi et samedi à Santo Domingo, lors du déroulement des pourparlers inter-vénézuéliens, a fait savoir que « les représentants du gouvernement vénézuélien et de l’opposition ont pu finalement rédiger un document qu’ils soumettront à leurs partis respectifs sur lequel ils vont pouvoir statuer à leur plus prochaine rencontre, le 15 décembre« .

L’opposition à l’administration de Maduro qui reviendra à cette date indiquée ci-dessus pour une nouvelle ronde des négociations, sera conduite par le président de l’Assemblée Nationale Vicente Diaz Gonzalez.




« Il existe une ferme volonté de faire progresser et de trouver un accord dans l’intérêt du peuple du Venezuela. Le 15 décembre prochain, nous tiendrons une réunion ici dans le but de parvenir à un accord définitif « , a déclaré en substance, samedi soir le mandataire dominicain.

Cette rencontre entre les vénézuéliens qui a cependant réuni comme médiateurs dominicain, espagnol, mexicain, nicaraguayen, bolivien, chilien, Saint-Vincent et Grenades; se déroule à quelques centaines de kilomètres de Port-au-Prince, pourtant les actuels dirigeants haïtiens se targuent d’être de grands amis des vénézuéliens, au point qu’ils se préparent à leur donner à manger.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.