La MINUJUSTH condamne les violences commises à Grand Ravine et appelle les autorités nationales à ouvrir une enquête judiciaire

1
531

Port-au-Prince, jeudi 16 Novembre 2017 ((rezonodwes.com))-– La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies (RSSG) et chef de la MINUJUSTH, Susan D. Page, condamne fermement les violences qui auraient été commises à Grand Ravine, dans le quartier de Martissant, en marge d’une opération de la Police Nationale d’Haïti (PNH), conduite le 13 Novembre 2017 qui s’est soldée par la mort de deux policiers et de membres de la population.




La RSSG présente ses condoléances aux familles des victimes et ses sympathies aux blessés.

Prenant note de l’enquête lancée par l’Inspection Générale de la PNH, la RSSG exhorte les autorités nationales à ouvrir immédiatement une enquête judiciaire pour que les personnes responsables de ces violences soient poursuivies conformément à la règle de droit et en toute transparence.




Le RSSG souligne que « Dans le cadre de la mise en œuvre de son mandat d’appui au renforcement de l’état de droit, à la professionnalisation de la PNH et le respect des Droits de l’Homme, la MINUJUSTH est déterminée à assurer que toute la lumière soit faite sur ces évènements ».

Résultats de recherche d'images pour « susan d page »

1 COMMENT

  1. INJUSTE MINUJUSTH QUI DEBARQUE AVEC DANS SES COFFRES PLUS DE 10 MILLE CADAVRES D’HAITIENS-HAITIENNES ASSASSINES AU CHOLERA ET QUI A L’AUDACE DE PARLER D’ENQUETE JUDICIAIRE ! QUI A FORME CES POLICIERS ? N’EST CE PAS L’ONU ?
    VOUS ARRIVEZ EN HAITI SANS MEME UN ACCORD SIGNE ET ENCORE MOINS RATIFIE PAR LE PARLEMENT ET VOUS VOUS PERMETTEZ DE JAPPER DES RECOMMANDATIONS EN MATIERE DE JUSTICE! A PROPOS, MARASA-MINUSTAH, QUI A DEJA JUGE LA MINUSTAH POUR CE CRIME A 10 MILLE TETES ET CETTE GUERRE BACTERIOLOGIQUE QUI CONTINUE A CHAQUE SAISON PLUVIEUSE. C’EST TROP D’AUDACE ! DE QUOI AVEZ-VOUS L’AIR ????

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.