Les lycéens crient « A bas l`armée! Vive l`éducation! » dans les rues du Cap

2
633

Lundi 13 novembre 2017 ((rezonodwes.com))– Un lycéen a été blessé et deux autres élèves ont été victimes de gaz lacrymogènes lancés par les policiers pour disperser un mouvement de protestation enclenché par les élèves pour dénoncer l`absence de professeurs dans les salles de classe et les conditions exécrables de travail dans les écoles publiques.




Selon le journaliste capois, Davidson Alcimé, beaucoup de casses ont été enregistrées au Collège Jean Claude Mondésir, un établissement appartenant au maire actuel de la ville, et dans d`autres écoles de la ville.

Cette situation a créée une grande panique dans la cité christophienne ce lundi 13 novembre.

La foule estudiantine, surexcitée, a lancé des propos hostiles au chef de l`état, Jovenel Moise, et à son ministre de l`Éducation, Pierre Josué Agénor Cadet.




Des cris répétés de « Aba lame, viv ledikasyon! » ont été entendus au sein de la manifestation qui a été empêchée de passer devant le Collège Pratique du Nord et la DGI par les policiers de l`UDMO.

2 COMMENTS

  1. Depi sou gouvernment Magloire nèg ki gain ambition pouvoi ap poussè ti lycèens tètt fèb al fèr makak komprann yo ka chanjè pèyi. Ti radòtt sa yo pap mennen okènn kotè. Lan direction piè bwa a panchè a sè la lap tombè. Pòv ti cervelle yo pa mème ko komprann maneuvre sa yo pap potè fruit.

    • M pase oumenm ou gen anpil efò pou fè pou konprann koman sosyete fonksyone. Dirijan pap janm rete yo rezoud pwoblèm pou pèp si ou pa egzije yo pran bondesisyon an. M pa konprann koman w jije yon moun kap revandike dwal kòm moun ki pa gen konprann. Kalifikatif sa yo plis sanble avè w.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.