Commémoration, par Jovenel Moise, des 211 ans de la mort de Dessalines

1
151

Mercredi 18 octobre 2017 ((rezonodwes.com))– Le Président de la République, Jovenel Moïse, accompagné de son épouse, la Première dame, Martine Moïse, et du Premier Ministre, Dr. Jack Guy Lafontant, a participé, ce Mardi 17 octobre, à l’Église Saint Ignace de Marchand Dessalines, au Te Deum de commémoration du 211e anniversaire de l’assassinat de Jean Jacques Dessalines, Fondateur de la nation haïtienne.




En présence, entre autres, du Président du Grand corps, Honorable Youri Latortue, et du Président de la Chambre des Députés, Honorable Cholzer Chancy, du Président de la Cour de Cassation, Me Jules Cantave, de membres du Gouvernement, de parlementaires et de nombreux citoyen(ne)s de la commune de Marchand, le Chef de l’Etat a salué la mémoire de ce vaste héros de l’indépendance qui a marqué l’histoire d’Haïti, les Haïtien(ne)s, les nations esclavagistes et l’humanité toute entière.

Après le Te Deum, à l’église Saint Ignace déroulé sous le signe de la conscience nationale et de l’unité de tous les Haïtien(ne)s, le Président de la République s’est rendu sur la place d’Armes de Marchand Dessalines, où il s’est adressé à la population, l’invitant à remercier l’Empereur Jacques 1er pour la Nation haïtienne qu’il a fondée, et pour avoir permis aux peuples du monde de pouvoir aujourd’hui jouir de liberté.

« Li pa mouri. Li pa ka mouri. Lè yon Nèg leve kanpe, li di : moun pa machandiz, libète se byen tout moun, tout pèp, tout ras, bal ka mete li atè, men bal pa ka tiye’l », a lancé le Chef de l’Etat qui croit que Jean Jacques Dessalines est parmi nous, à l’intérieur de chacun et de chacune, et que, grâce à lui, nous pouvons aujourd’hui nous réunir librement et, la tête altière, pouvons regarder dans les yeux tous les peuples de la terre, et leur parler d’égal à égal.

Le Président de la République a également déploré la division qui règne dans le pays, affaiblit les élans citoyens et paralyse le développement économique et social d’Haïti. Il croit que cette situation est donc anormale pour un pays qui a fait 1804, qu’il fait absolument réhabiliter les institutions en vue de chasser la corruption, l’injustice,  l’insécurité,  et de renforcer l’éducation, l’économie et le développement du pays. Car, selon le Président Jovenel Moïse, Dessalines a déjà livré la bataille victorieuse de l’histoire universelle contre la colonisation et l’esclavage.




« L’heure de la rupture a sonné. Nous devons, tous ensemble, chacun en ce qui le concerne, tous autant que nous sommes, sortir Haïti de ses pesanteurs historiques, tourner la page des turbulences périodiques et de l’instabilité chroniques », a poursuivi le Chef de l’Etat qui a profité pour rappeler certains éléments clés du plan d’actions de son quinquennat étayé sur six axes prioritaires avec la caravane du changement comme modalité privilégiée de mise en œuvre.

1 COMMENT

  1. Jomo pa abilite pou pale de Desalin ditou, ditou paske li fè pati menm nanti sila yo ki te fè kò sansinay sou papa nasyon an, yon nasyon yo fè tounen yon savann jounen Jodi a.

    Pou fè ripti total kapital la, wete Ayiti anba pwa pezantè istorik yo, tounen paj tibilans peryodik ak enstabilite kwonik la, fòk leta reyaksyonè, anti pèp la, ki enkli Jomo ak tout gouvènman l lan, asanm ak palmantè abolotcho yo, epi lelit tilolit la, rache manyòk yo e bay tè a blanch!!! Toutotan ke se yo ki alatèt peyi sa a ke yo mennen ala deriv ki fè l tounen yon savann, nadmarinad, anyen pap chanje vre, paske se yo menm ki bloke peyi a nèt.

    Kidonk, Jomo se opoze, kontrè a Desalin sou tout laliy. Ositou, mannèv rekiperasyon Papa Nasyon an, Jean Jacques Dessalines, pap pase ditou, ditou la a!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.