Le maire de Port-de-Paix : « Les coups de feu provenaient d`un autre véhicule »

0
47

Bassin-Bleu, jeudi 3 aout 2017 ((rezonodwes.com))– « Je ne suis pas fou. En tant que maire, je n`aurais jamais posé un acte pareil sur mes propres corrégiionnaires », s`est défendu Josué Alusma, le maire de la métropole du Nord`Ouest, accusé d`avoir grièvement blessé un jeune passager de l`autobus « Papayo », avant le lever du soleil, sur la route cahoteuse reliant Port-de-Paix aux Gonaives.




Dans un message audio publié sur les réseaux sociaux, le maire principal, issu du cartel de la Fusion, a expliqué qu`en fait, il a été victime d`un guet-apens et s`est sauvé de justesse après avoir été poursuivi par un tout-terrain de couleur grise dont les occupants lui ont tiré dessus et ont même brisé les vitres du véhicule qu`il conduisait.

« Le policier qui m`accompagnait a effectivement riposté avec des tirs, mais c`était en direction de nos agresseurs, vers l`arrière, alors que l`autobus se trouvait devant nous », a précisé l`édile qui a ajouté qu`il s`est lui-même rendu au poste de police de Bassin Bleu pour expliquer la situation aux agents.




Par contre, les passagers de l`autobus ne croient pas dans la version de M. Alusma. Ils affirment que celui-ci ne fait que récidiver puisqu`il a eu un comportement similaire auparavant, en tirant des coups de feu sur un autobus qui obstruait la route et ont même mis le feu au véhicule qui était en la possession du maire.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.