Brésil : Le président Temer inculpé de corruption

0
17

Le Procureur Général du Brésil accuse le président Temer de corruption. Un autre test pour Temer au pouvoir depuis la destitution de Dilma Rousself, le 31 août 2016

Rio de Janeiro, mardi 27 juin 2017 ((rezonodwes.com)).-Au moment où le président Temer aborde une nouvelle semaine testant son autorité comme chef d’Etat du Brésil, le Procureur Général Rodrigo Janot a laissé entendre qu’il y a certaines charges dont le président pourrait faire face.




Dans un document officiel, Janot a déclaré que sans l’ombre d’un doute, le président du Brésil a commis des crimes de corruption. Selon le procureur, Temer était le bénéficiaire direct des transactions effectuées par JBS et comme évidence une conversation audio.

En outre, il soutient que les interactions entre Temer et Rocha Loures, durant ces dernières années, démontrent clairement une relation confortable et confidente. D’après le procureur, à entendre cet enregistrement, Loures était un interlocuteur.

La note de Janot à elle seule est insuffisante pour accuser formellement le président à moins qu’il s’adresse directement à la Cour Suprême. Les juges de cette institution exigeront d’évidences suffisantes prouvant que Temer ait commis des crimes de corruption tout en faisant également obstruction à la justice.





Bien que Temer ait toujours nié ces allégations, mais les preuves fournies par les bandes sonores JBS, semblent incriminer le président. Dans sa note, le Procureur a laissé entendre qu’à un certain point entre Mars et Avril 2017, le président aurait perçu $150000 de pots-de-vin offert par Joesly Batista (JBS), ancien CEO de meat-packing le géant brésilien du marché de la viande.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.