Haiti: Est-ce la fin de la gauche? par Victor N Maignan

Jeudi 9 février 2017 ((rezonodwes.com)).- Les hommes politiques de droite qui depuis un certain temps étaient restés derrière le rideau, ont fait leur apparition au devant de la scène, tout en traitant les hommes politiques de gauche de politiciens traditionnels, d’anarchistes et de « Lavalas sal ». Même si personne n’en parle, ce fait est bien plus menaçant qu’évident.

Ils l’ont divulgué à deux reprises pendant leur campagne. Et à chacune de ces fois, ils ont remporté les élections. Cette pratique devient plus une méthode d’appréciation que d’une simple appellation. En 2010, Martelly a remporté les élections sur Madame Manigat.




Quelle aberration, quel tort cette génération a commis à la jeunesse post-2000. Qui peut devenir chef d’État en Haïti, la question ayant la réponse la plus facile serait : qui ne peut pas devenir chef d’État haïtien? Si c’est aux élections on peut rapidement trouver des noms. Anténor Firmin, Lesly François Manigat, Gérard Gourgue pour ne citer que ceux-la.

Ce sont des intellectuels de premier rang qui n’avaient aucune chance de remporter les élections en Haïti, parce que leurs compétences étaient contraire à nos croyances comme peuple.

Aujourd’hui les hommes politiques de droite disent que ceux de gauche ont le pouvoir depuis 1990 et ils n’ont rien fait, quelle audace, quelle impertinence. Et pourtant ils ont eu raison dans l’opinion.

L’arrogance d’un musicien, ses gestes malsains, son passé triste et laid, ses propos injurieux qui ont fait de lui le musicien le plus populaire d’Haïti, lui ont aussi permis de remporter les élections en 2010. Il disait qu’il n’est pas un politicien mais il était l’un des acteurs principaux de la chute du président de la masse Jean-Bertrand Aristide en 2004.




Et depuis lors marque la fin des hommes de gauche au pouvoir. Nous ne sommes pas sans savoir que Michel Martelly est un homme de l’extrême droite. On ne va pas entrer dans les détails puisqu’en Haïti, personne ne peut gagner les élections avec un discours de droite mais avec un discours de gauche. Martelly l’a fait en 2010 et il a gagné les élections. On a entendu la voix de ces 700 000 je ne sais qui, je ne sais quoi « nou bouke ak politisyen sa yo kap fin kraze peyi a, ban nou vagabon nou ». Nou pa bezwen entelektyèl ankò ban nou chawony nou ». Triste, lamentablement triste.

Malgré les contradictions, les oppositions, les dénonciations, les dérives administratives par ci par là; Michel Martelly a pu faire tout son mandat. Un premier quinquennat au plus haut niveau de l’État pour les hommes de droite. « Zombi goute sèl li pa mande rete », ces hommes de grande influence qui se cachent derrière Martelly, ont goûté quoi ? Des franchises douanières, des passations de marché illégal, des contrats sans appel d’offre, un marché encore plus libre sans concurrence, des narcos-trafiquants dans des voitures officielles blindées. Est-ce de ça vraiment qu’ils ont goûté ?

Combien d’économistes ont-ils dénoncé la faillite de notre système économique pendant le pouvoir de Martelly, combien d’yeux ont constaté que le dollar est passé de 37 à 67 gourdes pour une unité, combien d’étudiants ont été victimes de représailles, combien de journalistes ont été humiliés dans le cadre de leur travail, combien de familles ont perdu des membres dans l’insécurité galopante qui faisait rage pendant le pouvoir de Martelly, combien d’intellectuels ont été humiliés par Sophia Martelly pour la couleur de leur peau et leur origine modeste?




Ce sont des questions auxquelles on n’aura jamais de réponse puisque le nombre tend vers l’infini. Mais la question qui englobe toutes ces réponses serait; qui a voté la continuité? Qui a voté pour Jovenel Moïse un homme dont les seules informations qu’on connait de lui seraient:

1- homme politique de l’extrême droite.

2- un homme d’affaires inculpé par la justice pour blanchiment d’argent.

3- un homme qu’on dit qui produit des bananes pour exporter vers l’extérieur pendant que la banane reste l’un des produits les plus chers sur le marché local.

Pourquoi ont-ils voté pour Jovenel Moïse ? Qui sont ces gens qui ont voté pour lui? Quelles raisons ont-ils pour voter pour lui? Est ce que la population haïtienne connaît vraiment qui est Jovenel Moïse ?

Après la « victoire » de Jovenel Moïse encore un homme politique de l’extrême droite; après Martelly il faut quand même considérer le parlement, puisque PHTK et ses alliés ont raflé plus de 80% des postes. On imagine quoi comme résultat? Décharge pour tous les anciens ministres du pouvoir Martelly-Paul. Le blanchiment du dossier de tous ceux et toutes celles qui ont dilapidé les fonds du PetroCaribe.

Et pour calmer le peuple, il y aura des cantines populaires dans les ghettos, le retour des programmes « kore etidyan et ti manman chéri », sans aucun projet durable et rentable pour l’économie haïtienne. Aux élections de 2021 on aura encore une victoire de Martelly ou de Lamothe.

Si quelqu’un pense que les hommes de gauche, comme Moïse Jean Charles, Samuel Madistin, André Michel et tant d’autres, ont la possibilité de gagner les élections en Haiti, ne prend pas du temps pour leur apporter le moyen qu’ils doivent utiliser pour gagner. Entre temps que chaque haïtien essaie de répondre à cette question, quand est-ce que le pouvoir sera vraiment entre les mains du peuple?

Victor N Maignan
Étudiant en droit et en journalisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.