Élections 20 novembre : Quel bilan pour le CEP et la PNH!

0
358

Bilan partiel de la journée électorale par le CEP

Quelques petits incidents isolés sans de grandes perturbations enregistrées, selon le président du CEP

Port-au-Prince, dimanche 20 novembre 2016 (rezonodwes.com).- Entouré de quelques conseillers restés à la capitale, le président du CEP a présenté en début d’après-midi un bilan partiel sur le déroulement des activités électorales du dimanche 20 novembre 2016. Une journée électorale attendue depuis la fin de mission, en janvier dernier, du CEP de Opont Pierre-Louis, sorti de l’histoire par la petite porte, en voulant organiser une élection à candidat unique.




Léopold Berlanger, tout en admettant l’existence de quelques irrégularités enregistrées, notamment dans le Nord’Est où 5 bureaux de votes ne sont pas fonctionnels, à cause des intempéries, se donne pour l’instant un satisfecit.

Le président du CEP a insisté, tout en regrettant que des policiers en déplacement n’arrivent pas à remplir leur devoir civique, que seuls les citoyens dûment identifiés par un CIN, ensuite leur nom enregistré sur une liste électorale, sont habilités à voter. Ceci est également valable pour lui et tout autre citoyen, a-t-il surenchéri.




A la mi-journée, toutes inquiétudes dissipées dans la tenue du scrutin du 20 novembre, un défi majeur pour le gouvernement provisoire, le président du CEP a rappelé quelques incidents isolés enregistrés.

A Port-Margot, il y eut une tentative d’incendie de l’un des centres de votes par un individu. Celui-ci fut immédiatement maîtrisé par les forces de l’ordre, a indiqué Berlanger dans son point de presse de 13:00.

Dans la commune de Plaisance, selon Berlanger, c’est un ancien agent de la PNH qui cherchait à perturber la journée électorale dans la zone. Il fut vite mis hors d’état de nuire par ses anciens pairs.




Le dernier incident enregistré, selon la version autorisée, a lieu à Trou-du-Nord quand le vice-Délégué voulait forcer l’entrée d’un bureau de votes, en portant une arme à feu. Les policiers sur les lieux s’étaient montrés à la hauteur de leurs taches, a confié Léopold Berlanger dans ce point de presse.

Vraisemblablement, une prochaine intervention des autorités électorales, suivie des membres du pouvoir de l’Exécutif serait attendue à la fermeture des opérations électorales prévues pour 04:00 pm sur toute l’étendue du territoire national.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.