Levée de boucliers contre Moïse Jean-Charles! par Kerlens Tilus

Après la scission de Moise Jean Charles d’avec Assad Volcy, plus d’un croirait que le leader de la Platfòm Pitit Dessalines allait être déboussolé et perdrait le contrôle du parti. Au contraire, il a pris du recul et a fait appel à d’autres collaborateurs aussi calés et courageux que son frère siamois Assad Volcy. Aujourd’hui, tant bien que mal, nous avons un parti renforcé ayant un agenda clair qui a présenté un programme politique bien étoffé. Certains avaient du mal à prendre au sérieux Moise Jean Charles. Mais, avec l’arrivée de certains gros bonnets dans son staff, d’intellectuels avérés, il y a une peur bleue qui traverse certains de ses concurrents.




On sent que Moise Jean Charles peut changer les données. On sent la force de frappe à travers ses prises de position qui ne laissent aucun acteur indifférent. Moise Jean Charles qui, autrefois était vu comme un bavard est aujourd’hui un leader modéré qui pèse ses mots et qui articule très bien son message dans la presse. On peut dire sans ambages qu’il a atteint la dimension d’un homme d’état. Durant ces derniers jours, le leader de la Platfòm Pitit Dessalines a fait des déclarations qui auraient pu déstabiliser le CEP.

Par exemple, il avance qu’Andy Apaid est un consultant du CEP au sein du Centre de Tabulation. C’est une déclaration si elle est vérifiée devrait soulever la colère des lavalassiens qu’Andy Apaid a combattu en 2004. Moise Jean Charles est l’objet d’une bastonnade au sein de la presse, nous voulons connaitre les motivations de cette levée de boucliers et nous voulons trouver une alternative au candidat comment tirer son épingle du jeu.




L’Affaire Fokal a surpris plus d’un ces derniers jours. Depuis plus de deux ans, Moise Jean Charles ne cesse de marteler qu’il est l’un des fondateurs de Fokal et qu’il avait sécurisé un financement de dix millions de dollars de Georges Soros pour la Fokal. Le nom de Moise Jean Charles figure dans les documents de cette dite fondation comme ayant fait partie du premier conseil d’administration avant même que la fondation soit incorporée. Je vois mal qu’aujourd’hui, en pleine campagne électorale que les responsables de cette institution montent au créneau pour discréditer le leader politique. Le journal Le Nouvelliste va même plus loin en insinuant qu’il est un menteur.




Quand on entend les bandes sonores où Moise Jean Charles parle de la Fokal et les documents présentés par la fondation, ce dernier est en droit de dire qu’il est un membre fondateur de la Fokal. La presse rétrograde a toujours voulu vendre une image salamique de Moise Jean Charles, à savoir qu’il est un analphabète fonctionnel et un incapable qui n’est pas apte à diriger. Et, pourtant Moise Jean Charles a bien poursuivi des études supérieures à Cuba et maitrise parfaitement le langage politique. Je ne croyais jamais qu’un prestigieux journal comme Le Nouvelliste aurait descendu si bas pour salir l’image d’un concurrent à la course présidentielle. Le Nouvelliste vient de prouver une fois de plus qu’être nègre aux cheveux crépus et au nez camus est un péché mortel. Le journal joue pieds et mains pour boycotter Moise Jean Charles qui fait de son mieux pour parler d’idées nouvelles qui dérangent.

 

Le discours de Moise Jean Charles dérange les contrebandiers qui ne veulent pas payer le fisc. Les fossoyeurs de patrie au sein de la classe politique le voient d’un mauvais œil. Le sénateur est loin d’être un béni oui oui, donc, il n’est pas du tout malléable. Les bourgeois salamistes aiment ces leaders politiques qui courbent l’échine et qui sont prêts à vendre la lutte du peuple pour quelques millions. Jusqu’à date Moise Jean Charles a prouvé qu’il est un homme de conviction et qu’il est prêt à aller jusqu’au bout dans sa lutte pour l’émancipation d’Haïti et l’émergence d’un état de droit. Aujourd’hui, il n’est plus question de discours à grandes envolées.

Mais, il faut dire exactement comment on va s’y prendre pour faire atterrir sa politique. Il faut avoir des hommes de terrain, des stratèges qui soient capables d’orienter sa politique et permettent que les politiques publiques adéquates puissent être implémentées. Moise Jean Charles est l’un des rares candidats qui parlent de coopération Sud-Sud, de solidarité et de conscience collective. Jusqu’à date les acteurs politiques haïtiens croient qu’à eux seuls, ils peuvent résoudre le dilemme haïtien. Et, pourtant aucun candidat ne peut libérer Haïti de l’ornière du marasme. Moise Jean Charles est peut-être le rare candidat à comprendre cet état de fait.

Voilà pourquoi qu’il fait du lobby au sein de tous les secteurs, de tous les groupes sociaux pour monter une véritable coalition pour tacler les problèmes endémiques auxquels Haïti fait face. Je ne crois pas que les dénonciations de Moise Jean Charles sont farfelues. Il y a bien entendu un effort systématique de la part des acteurs en présence, de la bourgeoisie rétrograde bien sûr pour le bloquer et le réduire à néant. Beaucoup de secteurs cherchent à contrôler le CEP et tirer les élections à leur profit. Je comprends l’appréhension de Moise Jean Charles et je l’encourage à être plus serein, car la diversion risque de faire dérailler sa campagne.

Des candidats comme Jovenel Moise et Jude Célestin qui ont toujours été en campagne ont une longueur d’avance sur Moise Jean Charles. La tactique de la presse rétrograde de tirer à boulets rouges sur l’ex Sénateur du Nord est une façon de le ralentir et le dérouter. Je sais que Moise ne dispose pas de grands moyens comme c’est le cas pour Jude Célestin, Jovenel Moise et Maryse Narcisse, mais il doit faire de son mieux pour toucher tous les départements, surtout l’Ouest, le Nord et l’Artibonite. Moise Jean Charles doit connaitre que la presse n’est pas son allié et doit vivre avec ce fait. Jovenel Moise vient d’être épinglé dans un rapport de l’UCREF comme un blanchisseur d’argent. Personne n’ose parler du sujet en long et large.

Alors que si le Commissaire du Gouvernement et le CEP faisaient leur travail Jovenel Moise devrait se retirer tout bonnement de la course. Moise Jean Charles en tant que fin communicateur doit tirer ces attaques à son avantage et montrer au peuple pourquoi il est attaqué et en quoi il représente la vraie alternative pour le peuple haïtien. Le président Jocelerme Privert peut se battre comme un diable dans un bénitier, mais je ne crois pas qu’il y aura des élections honnêtes à la fin de l’année. Moise Jean Charles est la bête noire à éliminer. Les stratèges au sein de la Platfòm Pitit Dessalines doivent faire de leur mieux pour éviter les confrontations sur le terrain et renforcer leur message politique. Je sais qu’il ne sera facile, mais c’est là qu’est le challenge.

C’est malheureux que le vote des lavalassiens est émietté et que Jovenel Moise avance en force. Mais je crois que les démonstrations de Jovenel Moise ne sont que des feux de paille. Du moment que le CEP prenne ses responsabilités, garantit les conditions pour de bonnes élections et que la sécurité publique favorise un climat de paix, aucune magouille ne pourra avoir lieu et le vote du peuple sera respecté.

Somme toute, Moise Jean Charles reste et demeure un candidat qui peut créer la surprise, mais il doit savoir comment utiliser ses multiples atouts. Il doit mener une campagne de proximité du genre de porte à porte et embaucher des jeunes pour sonder le terrain et orienter les gens qui ont une carte électorale. Rassembler une foule de gens n’est pas tout à fait ce qui compte. C’est avoir la capacité de drainer la foule vers les urnes le jour du scrutin, c’est ce qui importe.

Moise Jean Charles aura gagné le pari s’il arrive à démontrer qu’il est le champion de la lutte contre la corruption et le rassembleur qu’Haïti cherche en ce moment pour recoudre le tissu social. J’ai des réserves sur le programme politique de Moise Jean Charles, mais je crois qu’ici il est question d’apporter mon support à un candidat d’importance qui est vilipendé par une frange de la société parce qu’il est porteur d’un message salvateur et inspire confiance.

Je souhaite de tout cœur que Moise Jean Charles puisse afficher son coté de réformateur social et qu’il puisse juguler le peuple à travers son discours tranchant. Nous devons nous en découdre avec le passé et nager sur des rives beaucoup plus clémentes. Mais nous devons avant tout affronter l’orage. Que le grand architecte de l’univers puisse regrouper les fils de Dessalines autour d’un même projet et qu’ils sentent la nécessité de combattre jusqu’au bout pour retirer Haïti du joug de l’esclavage moderne et de la mendicité endémique. Bonne chance Sénateur, tu es sur la bonne voie.

 

Kerlens Tilus  09/01/2016

Snel76_2000@yahoo.com

6 pensées sur “Levée de boucliers contre Moïse Jean-Charles! par Kerlens Tilus

  • 1 septembre 2016 à 4:46
    Permalink

    Mw panse se sel moun ki ka mete peyi a sou yon ray pou nou ka di wi nou refel ank,nou se Ayisyen nou pap fe bak nou la jiskobou,Moise Jean Charles.

    Répondre
  • 1 septembre 2016 à 5:23
    Permalink

    Chapeau mon frère, joli texte

    Répondre
  • 2 septembre 2016 à 12:16
    Permalink

    sorrry pou ou rezonodwes avek jan chwal oua

    Répondre
  • 2 septembre 2016 à 12:44
    Permalink

    mw apresye viraj moyiz Jan chal fe a. men pep la se jovenel li konnen. e se bo kote jovenel mw kanpe tou. adieu moyiz jan chal

    Répondre
  • 2 septembre 2016 à 12:29
    Permalink

    Merci bien rezonodwes pour cet article vous venez de partager au peuple haitien. je suis vraiment touché et édifié de tout mon coeur.

    Répondre
  • 2 septembre 2016 à 6:24
    Permalink

    Fos fe nwa yo ap itilize tout mwayen pou anpeche lider pep ayisyen an Moi prezidan se Jean-Charles rive sou pouvwa pou ede mas pep defavorize jwen yon ti lavi miyo. Men vle pa vle dimanch 9 oktob nou menm pep ayisyen nap pran chemen pou n al vote Moise Jean-Charles pou 5 kan.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.