Arrogance et Ignorance, les maux qui nous tuent! par Dr Tiéry S. Osias

0
576

L’arrogance et l’ignorance, quoiqu’ elles ne soient ni synonymes ni antonymes, se voient indissociées dans l’attitude haïtienne, dans la pensée de l’homme politique haïtien, dans la société haïtienne. La première semble être la résultante de la deuxième car souvent dit-on: les tonneaux vides sont ceux qui font le plus de bruit. Mais, qui sait? L’effet contraire pourrait aussi être vrai puisque l’ignorant agit en dehors des principes élémentaires de la bienséance et sur l’impulsion.




Ce qui est certain c’est que l’arrogance et l’ignorance sont les maux qui rongent notre société.
Depuis un certain temps, la société haïtienne se laisse acculturée par tout ce qui vient de l’extérieur; dans bien des cas par des choses qui ne font pas honneur à notre tradition de peuple, des choses qui dénaturent notre façon de vivre.

Les valeurs, qui autrefois, caractérisaient l’haïtien disparaissent pour faire place à des rejetons de la civilisation occidentale. Ainsi, le vivre ensemble entre haïtiens devient un rêve tant caressé puisque, ces jours-ci, c’est le jargon politique de l’heure. Les notions de famille, d’altruisme, de patriotisme et de nationalisme se flétrissent. On ne se respecte plus, l’un l’autre; par conséquent, personne ne nous respecte.




Toute société a ses caractéristiques. La nôtre, jadis, valorisait l’entraide, la courtoisie et le respect mutuel. A présent, ces notions sont vues comme signes de faiblesse, et à certains égards, comme de la flatterie. L’un se veut être supérieur à l’autre; même l’Etat haïtien n’est exempt de ce comportement discriminatoire si l’on se réfère à la nomenclature qu’on a utilisée dans l’acte de naissance pour distinguer les citoyens nés en milieu urbain de ceux nés en milieu rural. A travers toute la nation haïtienne, cette lutte se déchaine. Ainsi, les riches sont en face des pauvres, les citadins en face des campagnards, les lettrés face aux analphabètes, les mulâtres face aux négros, les haïtiens vivant en Haïti en face de ceux de la diaspora et vice versa.




Ce comportement enfantin plutôt arrogant cloisonne les modestes de la société dans un profond mutisme jusqu’à anéantir même leur désir de rêver d’une Haïti meilleure. Le pays meurt à petit feu sous le regard insouciant de ses filles et fils arrogants et ignorants.
La nature ne pardonne pas l’ignorance, la loi non plus. Souvent dit-on: » nul n’est censé ignorer la loi ». La Bible va plus loin et dit: « mon peuple périt faute de connaissance ». Notre ignorance ne saurait être une excuse nous dédouanant de nos responsabilités envers ce pays. L’autre a dit: « on récoltera ce qu’on aura semé ». « Qui sème le vent récoltera la tempête ». Je dirais, moi-même: toute société qui cultive l’arrogance et l’ignorance est condamnée à vivre dans la crasse et à être la risée des sociétés éclairées.
L’arrogance est devenue, depuis les années 80, l’outil le plus utilisé, le moyen le plus sur, le chemin le plus emprunté pour atteindre un objectif quelconque, surtout en politique, dans ce pays sans tenir compte de certains principes qui nous étaient chers quelques décennies de cela à savoir: l’amour du savoir, le travail, la gloire…
L’arrogance et l’ignorance sont présentes même là où elles devraient briller par leur absence. On peut même dire qu’elles ont atteint leur paroxysme dans la société. L’université qui était dans le temps un espace respecté et respectable, un endroit de choix de discussion, une plateforme où l’arme de la dialectique prévalait sur la dialectique des armes. L’université est, de nos jours, vassalisée par l’arrogance et l’ignorance à un tel point qu’on ne fait plus de différence entre école technique, école supérieure, et université. Ce vocable, université, s’inscrit même sur des maisons construites pour une famille de pas plus que huit personnes. Comme conséquence, tout pense être universitaire et professeur à l’université en fréquentant ces établissements qui, dans bien des cas, ne sont pas reconnus par l’Etat. Tout se permet de faire la leçon à quiconque. Tout se croit être directeur d’opinions. Tout prétend être intellectuel.

Aucun domaine de la vie sociale n’est épargné de ce fléau. Les charlatans et arrogants sont partout incluant la médecine, l’enseignement, la religion etc…Mais, la politique en a une avance vertigineuse. Ce qui expliquerait notre état dégradant de fonctionnement en tant que peuple et nation considérant la politique comme le catalyseur d’une société. Pourquoi la politique est-elle l’affaire de tous? Pourquoi pas l’affaire d’une élite, d’un groupe capable de faire des projections sur le futur? La politique aux plus capables et même la politique aux plus capables parmi le plus grand nombre…
« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Oui, on a besoin de nouvelles idées pour suppléer à celles qui ne produisent pas de bons résultats. Mais, ces idées doivent être testées et révélées efficaces; cela sera le fruit de longues années d’études et d’expérience. L’arrogance et l’ignorance font de l’amateurisme la voie obligée pendant que la connaissance et l’expérience occupent la dernière place dans nos prises de décisions.

Si l’arrogance est absurde chez les ratés; elle est, par contre, un obstacle majeur pour l’épanouissement des nantis. Dans un pays comme le nôtre où la majorité est privée de tout incluant l’éducation, exhiber la prétention d’être l’héritier du pouvoir c’est se détruire à petit feu jusqu’à s’éloigner complètement du pouvoir. La politique, telle que définie par plus d’uns, est science et art. Donc, il y a place pour tout le monde; sauf, pour les arrogants. A bien comprendre, l’audace et la liberté de rêver permettent à l’homme d’accomplir de grands exploits; mais l’arrogance détruit l’homme d’en face et le rêve de toute une société. Il est temps qu’on fasse appel à la sagesse, à la raison, au savoir et au savoir-faire pour que l’espoir surgisse, pour que nos jeunes aient confiance dans ce pays et se mettent au travail pour un lendemain meilleur, pour créer enfin une société plus juste et prospère.

Dr Tiery S. Osias

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.