Le CEP promet de fixer le sort des mal élus d`ici la mi-août !

1
1214

D’ici aujourd’hui à la mi-août, le pays saura s’il existe encore ou s’il a jamais existé des « mal élus » au Parlement. Après la Commission-Benoît, le CEP créé sa propre commission d’enquête.

Port-au-Prince, samedi 30 juillet 2016 (rezonodwes).- Avec l’annonce vendredi 29 juillet par le CEP, de la formation d’une Commission d’ Enquête administrative sur les cas de treize (13) circonscriptions dont les « élus » seraient irrégulièrement rentrés au Parlement, le sort de ces 13 députés sera définitivement fixé.




Pour des observateurs, dans un sens ou dans l’autre, bien avant celui de Jocelerme Privert, dans la mesure où la tenue d’une séance en assemblée nationale est encore dans l’impasse.

L’institution électorale, à l’issue d’une résolution adoptée en date du 25 juillet 2016, par les membres du conseil, a décidé de créer trois (3) commissions d’enquête, avec pour mission première de faire toute la lumière sur les cas de fraudes avérées, et ou d’actes de violence enregistrés lors des deux scrutins organisés en 2015 dernier, par le régime Tèt Kalé/PHTK-KID.




Cependant sans révéler les noms des personnes faisant partie de cette commission spéciale, le CEP, malgré des protestations virulentes des Députés et Sénateurs disant ne pas reconnaître le rapport de la Commission-Benoît, va enquêter sur les « députés contestés » de Limbé/Bas-Limbé, Terrier-Rouge, Fort-Liberté, Cabaret, Camp-Perrin/Maniche, Baradères/Grand Boucan, Pilate, Ferrier/Perches, Gonaïves, Bombardopolis/Baie de Haine, Savanette, Petit-Trou-de-Nippes, 1ère circonscription de Port-au-Prince.

La mission élargie des commissaires statuera également sur des arrêts du BCEN recommandés par la CIEVE que des adversaires immédiats des « Députés » siégeant au Parlement, jugeaient « suspicieux ».




Il est à noter qu’avant mi-août, le délai fixé pour la soumission du rapport aux membres du CEP par la commission spéciale, le pays saura qui sont réellement des « mal élus » au Parlement ou s’il n’a jamais été le cas comme se défendait à la radio tout récemment M. Jacob Guy Latortue, député de la circonscription des Gonaives.

cba

1 COMMENT

  1. Ayisyen, an nou rezonab. Se pa oun kesyon byen elu ake mal elu. Sa individi kon Gracia Delva pèrdi nan palman? Salonmon di chak bourik ranni nan patiraj a yo. kanmenm gen limit pou oun moun rete fè sa wou konn fè, sitou sa wou ka fè. Sa Jacques Sauveur Jean, Don Kato, eskize wen, wen bilye bon non an y enpi koumye a Mèt Alibowon Jean Adlermann, an son ant ape degoulinen ake tout boulin, bezwen vini bay kaliennda , piske se piyay. Nou ensilte drapo a twòp

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.