Accouchement difficile pour le Conseil Électoral de l`ère Privert!

3
557

Au terme d`une rencontre ce mercredi avec 8 des 9 secteurs devant désigner des représentants au conseil électoral provisoire, le président provisoire Jocelerme Privert affirme avoir accordé un délai supplémentaire de 48 heures aux secteurs n’ayant pas encore désigné de représentants au CEP.
Selon Privert, des divisions persistent au niveau de certains autres secteurs et cela risque de susciter des contestations,  alors que seulement 4 secteurs ont désigné les personnalités qui doivent les représenter au conseil.




En effet, le Mouvement syndical haïtien MOSA, a annoncé mardi avoir soumis deux noms au chef de l’Etat à savoir Jean-Philippe Marcelin et Josette Jean Dorcely, pour le représenter au CEP, alors que la Coalition nationale des éducateurs haïtiens aurait choisi de maintenir Edith Joseph, membre du CEP  défunt,dirigé par Pierre-Louis Opont.
Les secteurs vaudou et paysan doivent également arriver à une entente pour désigner conjointement un représentant au CEP, bien que l`organisation vaudoue KNVA avait déjà fait parvenir une liste de deux noms au chef de l`État, incluant la mambo Lamercie Charles Pierre.




L`Église Catholique a fait choix du juriste Carlos Hercule et le secteur Presse a soumis le nom du PDG de Radio Télé Vision 2000, Léopold Berlanger, alors que le secteur des Affaires a proposé deux personnalités dont l’ancien directeur général du CEP de 2006,  Jacques Bernard, une personnalité  accusée d’avoir falsifié les résultats de la présidentielle d’alors. Ce qui  avait suscité une vague de protestations et de manifestations.




Les organisations de droits humains, de leur côté, informent avoir demandé au chef de l’Etat un délai de 72 heures pour désigner leurs représentant. Un choix qui selon la responsable de la JILAP, Jocelyne Colas Noël, doit être fait en toute sérénité. Ce secteur a aussi plaidé en faveur de la mise en place de la commission de vérification et d’évaluation des élections de 2015.

sources AHP

3 COMMENTS

  1. Sujet: Port-au-prince a perdu son visage d’antan. Qu’est-ce-qui doit-être fait pour redorer le blason de notre chère Haïti

                           C’Est encore un plaisir de parler de la capitale de notre chère Haïti, Haïti pays indépendant depuis 1804, avec des hommes très braves tels que: Dessalines, Pétion, Christophe,  c’est pourquoi les Haïtiens disent souvent Pays de Dessalines.
                          Port-au-Prince est la capitale, c’est aussi le centre d’Haiti, c’est là que nous trouvons les bureaux d’etat, les facultés, les centres commerciaux du pays, etc. Dans ce cas, moi comme jeune, je dis, on ne peut parler d’Haiti sans Port-au-Prince. Mais depuis après le départ du régime duvalieriste nous avons perdu beaucoup de richesses, de coutumes, et voire oublié notre culture.
                         Pour mon grand père, un Homme très civilisé, un intellectuel de la commune de Thomazeau. C’est nous les jeunes qui sont les responsables. Pour mon Papa, nous sommes tous des responsables de la situation dans laquelle nous vivons, mais le vrai acteur c’est l’Etat, le vrai coupable pour lui c’est l’Etat.
                        Mon grand père m’a raconté que Port-au-Prince autre fois c’était une ville très calme, dans cette Ville-là on avait beaucoup de coutumes, on avait beaucoup de périodes d’ambiances, on circulait dans la ville à tout moment, il m’a dit qu’il n’existait pas de différences entre le jour et la nuit, dans les périodes carnavalesque. On a plusieurs secteurs, tendances qui participent à cette ambiances.
                        Au moment où nous parlons, il se souvient d’un grand chanteur, un chanteur qui prône l’union, avec des l’armes aux yeux un grand chanteur de son époque, { artiste Ti Manno}, je vais pas trop parler de l’artiste, mais il m’a dit à l’époque  que c’était une polémique de concurrence mais pas de dénigrement.
                        Selon les dires de mon grand père, pour redorer les perdus de l’ancien temps, nous devons retourner aux coutumes anciennes, dans les coutumes familiales ( même si moi je n’étais pas d’accord à ce point). Il voit aussi le respect mutuel n’est plus, il a dit que nous devons changer notre mentalité, notre haine politique l’un envers l’autre, notre façons d’agir. Et selon lui l’Etat  a aussi des points à ajouter pour le changement réel, qui sont: la sécurité, un cours d’éducation civique surtout dans les classes de 3ème secondaire, des émissions télévisés et des émissions radio, sur notre culture, notre origine, et la mentalité Haïtienne,  avoir des policiers  communaux pour le bon fonctionnement et la sécurité de chaque Haïtien.
                             Pour conclure, je partage l’avis de mon grand père, il a raison, nous devons retourner vers les coutumes anciennes et avoir aussi un état très fort, et une opposition pour critiquer les mauvaises choses, et pour féliciter les bonnes choses.
                              Et la conscience de chaque Haïtienne.
                                         Merci! Fecko.

    • Arrêtez avec votre comédie de 1804,
      Cette histoire, elle est belle et bien terminé, Haiti a besoin d’une nouvelle ère et une nouvelle histoire…
      Pas avec tous ces cancres, pas avec tous ces malfrats, pas avec tous ses gigolos qui se font passer pour des politiciens et qui n’arrivent même pas à savoir sa signification.
      Il faudrait que la jeunesse haïtienne / la diaspora puissent intervenir dans ce débat, on a besoin des nouvelles têtes afin de changer complètement cette classe politique qui est très vieillissante et qui nous emmène depuis des décennies à l’abattoir.

  2. Map konseye gouverneman transition provizwa a pou yo pa accepte okinn ansyan memb kep a paticipe Lan nouvo kep a epi retire tout mal Eli yo Lan paleman forme you commission de verification pou verifye resulta selection 9 daout yo ak 25 Octob yo SI Sa pa bay bon resulta se pou Gouverneman an organize election lib onet e Democratic Lan Peyi a! Se parleman avek Jovenel Moise Bannann ki problem Lan yo pa capab paticipe nan solution an!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.