Action en justice contre la validation des élus des législatives et municipales!

Le Collectif des Elus Victimes du CEP, ayant pour avocats Mes. Newton Louis ST JUSTE et Ramong JEAN-LOUIS, a sommé ce lundi 28 décembre 2015 les Chef de l’Exécutif Michel JOSEPH MARTELLY et Evans PAUL, le Président du Sénat Andris RICHE, le Directeur des Presses Nationales Fritzner BEAUZILE et les Conseillers Pierre-Louis OPONT, Ricardo AUGUSTIN, Pierre MANIGAT Jr., Marie Carmelle Paul AUSTIN, Vijonet DEMEROT, Marie Yolette MENGUAL, Jaccéus JOSEPH, Lourdes Edith JOSEPH, Carline VIERGELIN leur demandant formellement de s’abstenir de toute mesure visant à la transmission, la promulgation, la publication et à la validation de pouvoirs des parlementaires illégitimes et ceux impliqués dans la corruption, le trafic de drogue et le blanchiment d’argent.




Le Collectif rappelle que selon l’article 188 du Décret électoral les résultats des élections de 2015 ne peuvent être transmis aux fins de promulgation, publication et de validation qu’après l’épuisement total du processus.

Dans cette sommation signifiée au Parquet de Port-au-Prince et à la Commission d’Evaluation Electorale le Collectif fait état de graves accusations de corruption imputées à certains Membres du CEP, notamment les Conseillers Yolette MENGUAL, Ricardo AUGUSTIN et Vijonet DEMEROT représentant les Organisations de défense des droits de la Femme et les Secteurs catholique et protestant qui auraient rançonné à hauteur de plusieurs centaines de milliers de dollars américains des candidats au profit d’autres plus disant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.